Archives mensuelles : mai 2016

Au fil de l’eau

Exposition

Voilà plusieurs jours que le soleil est de nouveau présent au-dessus de nos têtes et que j’en profite pour reprendre mes balades matinales en bord de Sèvre Niortaise: j’adore partir à pied depuis mon appartement et entamer la promenade par la Cale du Port c’est-à-dire en fait le long du canal de la Sèvre qui débute presqu’ici et se termine près du Moulin de Comporté et de l’écluse qui ferme le canal avant la Sèvre Niortaise proprement dit.
C’est pour moi un moment vraiment agréable de laisser vagabonder mon esprit et mon attention tout en longeant un paysage romantique à souhait et bucolique à quelques minutes du centre ville… Je vais essayer de vous le faire partager!

 Vous commencerez par le quai de Belle-Ile et ainsi observer le canal  dans sa longueur après avoir visionné l’avancée des travaux sur le chantier des anciennes Usines Boinot dont la phase terminale du pavage est presque terminée.
Le niveau des eaux est fort bas et laisse apparaitre un volume important de végétation aquatique envahissante (les jussies et les renoncules) qui font l’objet d’un plan de gestion depuis 1999.
Un peu plus lion, un couple de cygnes habitués à circuler dans le canal et que vous apercevrez souvent lors de cette balade.
Ici, les « jardins solidaires » avec actuellement des épouvantails qui sont de véritables œuvres d’art! Les jardiniers ont mis autant leur savoir faire et leur créativité dans leurs sculptures que dans leurs cultures potagères…
Plus loin l’écluse permet de retrouver la Sèvre Niortaise et ses rives bucoliques que vous pouvez suivre jusqu’à Magné et même encore plus loin si vous êtes courageux…

Après avoir flâner entre les chutes d’eau du barrage sur la Sèvre, la passerelle qui mène à un chemin qui peut vous conduire jusqu’au club d’aviron et l’écluse, sans oublier d’observer avec malice les cerises encore vertes mais pleines de promesses, vous traverserez le canal pour un retour par le quai Maurice Métayer en apercevant tout d’abord un haut lieu des saveurs gourmandes niortaises, le restaurant La Parenthèse, dont je vous parlerai dans un autre billet!
Une cane colvert peu farouche vous observera peut-être crânement depuis le bord de l’écluse: on peut observer sans difficultés aussi de nombreuses gallinules (poule d’eau), de nombreux canards colvert, des cygnes et quelques hérons
Sur le quai, deux maisons du début du 20ième siècle portent des noms évocateurs, La Piscine et Les Palmiers, qui vous feront imaginer des moments joyeux et désinvoltes si utiles en ces moments de crispations sociales importantes…
Après avoir remonté tout le quai, vous filerez par le boulevard Main, la rue Baugier et la rue de Bessac jusqu’au parking du même nom et vous rejoindrez le petit chemin (ancien parcours sportif) en bordure du parc du Pré Leroy que vous traverserez au droit de la piscine et du Skate Parc pour revenir en empruntant la passerelle et le jardin public vers le quai de la Regratterie.
Au passage vous aurez une belle vue sur l’église St André, vous découvrirez quelques peupliers en cours d’abattage, victime du pourridié, maladie cryptogamique mortelle qui s’attaque aux racines, et encore des paysages bucoliques à deux pas du centre-ville!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Texte et Photos © Daniel Margreth.