Elle

Pensées matinales,
Si fragiles et si douces,
Volez jusqu’à Elle.
Et que le soleil
Réchauffe les sentiments
Des tendres amants.
Douloureuse absence,
Tu broies avec ton silence
Mon cœur aux abois.
Je suis emporté
Par une vague tristesse
Qui porte ton nom.

Ainsi mon silence,
Passé terrible et sauvage,
Pleure dans ton cœur.
J’ai semé ce mal
Qui nous ronge maintenant
D’un cri silencieux.
Oh! Dieux éternels
Parlez-lui de mon amour
Toujours dans mon cœur.
Mon cœur et mon corps
Tremblent comme un premier jour
De fougueux amants.

Peux-tu pardonner
Le silence de l’amant
Qui voulait t’oublier.
J’accepte à mon tour
Ton mutisme abyssal
Même si j’en crève.
Mon cœur se souvient
De la voix qui chuchotait
Les mots voluptueux.
Mon corps se souvient
Des jeux d’amants insolents
Que nous inventions.

Nos jeux érotiques,
Rami voleur et skip.bo,
Remplissent mes yeux.
Jour, nuit et week-end,
Nos voyages libertins
N’avaient pas de fin.
Je veux célébrer
Nos baisers vertigineux
Comme une promesse.
Il n’y a qu’un pas
De tes lèvres à ma bouche,
Celui d’un baiser.

J’écoute mon cœur
Je ne peux fuir notre amour
Madéa, prends ma main!
Je t’aimerai sans fin
Je serai l’amant de nuit
Et l’ami de jour.
J’accompagnerai
Tes nuits de mes baisers doux
D’amant attentif.
J’accompagnerai
Tes jours de mes attentions
D’amoureux sincère.

Ecrit le 20/05/2016. Texte © Daniel Margreth.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s