Archives pour la catégorie Reportages

Gilets Jaunes.Acte 48.Le Mans.

Pour cet acte 48, les gilets jaunes du Mans se sont donnés rendez-vous dès 10h sur la place de la République pour faire signer contre la privatisation des Aéroports de Paris. Les passants ont donc pu signer pour ce Référendum d’Initiative Partagé lancé par la totalité des députés de l’opposition et soutenu par les gilets jaunes.

Lire la suite

Les Lapidiales. Port d’Envaux.

Ici, l’Art de la sculpture a envahi l’espace publique de l’ancienne carrière de pierre calcaire des Chabossières: un rêve d’artiste! Les sculpteurs du monde entier y élaborent une œuvre autour des thèmes de l’eau, la terre, l’air, le feu et le temps…
Depuis 2001, tous les ans plus de 100 00 visiteurs arpentent le lieu pour découvrir l’œuvre collective et dialoguer avec les artistes lors des 4 mois d’animation (de mi-mai à mi-septembre).

Lire la suite

Manifestation contre la réforme des retraites. Le Mans.

La manifestation syndicale à l’appel de la CGT et de la FSU contre la réforme des retraites a regroupé près de 1700 personnes courageuses qui ont arpenté les rues du Mans sous la pluie.
Partis de la place de la Préfecture, les manifestants ont emprunté le Bd Levasseur, la place de la République, la rue Gambetta, la place de l’Éperon, Avenue de Rostov sur le Don, la place des Jacobins, l’avenue Mendes France et l’avenue François Mitterrand jusqu’à la Préfecture.

Lire la suite

Opération Sarthe morte. Le Mans

C’est une petite centaine de personnes qui se sont rassemblées au Mans (comme dans plusieurs communes de la Sarthe), à l’appel de Pour sauver Arjowiggins , vendredi 20 septembre 2019 devant la Préfecture du Mans en présence d’élus de la Sarthe et du Mans pour sauver cette usine de l’industrie papetière du groupe Sequana qui se trouve sur la commune de Bessé-sur-Braye et qui a été placée en liquidation judiciaire laissant sans emplois près de 560 salariés et 120 intérimaires.

Lire la suite

Les jeunes mobilisés pour le climat

Vendredi 20 septembre 2019 à 13h30, près de 500 jeunes se sont retrouvés place de la Préfecture au Mans à l’appel de  » Youth for Climate Le Mans » suite à l’appel mondial d’une troisième marche pour le climat…

De nombreux slogans ont été repris par les manifestants dont notamment :
« Et 1, Et 2, Et 3 degrés: c’est un crime contre l’humanité!« 

Lire la suite

Le Mans en commun: une démarche citoyenne

Ce jeudi 19 septembre 2019, des citoyennes et citoyens engagés dans des mouvements associatifs, syndicaux ou politiques ont organisé une conférence de presse à L’Épicerie du Pré afin d’expliquer leur démarche pour les municipales de 2020.

Ainsi ils appellent à « construire un programme et une liste citoyenne pour gagner les élections municipales et transformer notre ville et nos vies.« 

Ils veulent faire « de la ville du Mans une commune solidaire, en transition écologique où chacun.e a sa place. Faire du Mans une ville où les citoyennes et les citoyens ont le pouvoir d’agir, d’améliorer, de partager, de défendre, de décider, ensemble dans et pour l’intérêt commun. »

Lire la suite

« L’école de la confiance », qu’ils disent!

Le 26 février 2019, à l’appel des syndicats de l’enseignement et des associations de parents d’élèves, quelques centaines d’élus, d’enseignants, de parents d’élèves et de gilets jaunes de la Sarthe se sont rassemblés devant la Préfecture du Mans où se réunissait la CDEN, Commission Départementale de l’Education Nationale, qui sous la houlette du Préfet devait décider de la fermeture de 34 classes dans les écoles maternelles et primaires du département. Les représentants des syndicats et des élus des villages concernés ont pris la parole afin de protester contre la décision du Préfet qui applique à la lettre les directives sur la carte scolaire du ministre Jean-Michel Blanquer et qui dégrade les conditions de travail des enseignants, dégrade la qualité de l’éducation pour les élèves et porte un préjudice grave au développement des villages.

Le 26 février 2019. Photos © Daniel Margreth.

Expo « Sans les mains! »

De passage à Limoges début juillet, j’en ai profité pour aller faire un tour à l’exposition intitulé Sans les mains! de la Fondation d’Entreprise BERNARDAUD. Cette expo se tient du 15 juin 2018 au 30 mars 2019, cela vous laisse le temps de vous y rendre…

Cette année, comme le dit le titre de l’expo, il s’agit de montrer le travail d’artistes contemporains ayant recours à des procédés numériques avec l’utilisation de l’impression 3D et/ou la photogrammétrie (procédé d’enregistrement de l’image d’un objet par assemblage de photos prises sous différents angles autour de l’objet).

Les œuvres présentées sont le fruit du travail des artistes suivants: Dylan Beck (USA), Bryan Czibesz (USA), Michael Eden (Royaume-Uni), Emerging Objects (USA), Jennifer Gray (Royaume-Uni), Flemming Tvede Hansen (Danemark), Del Harrow (USA), Olivier van Herpt (Pays-Bas), Toshiya Masuda (Japon), Megumi Naitoh (Japon), John Rainey (Royaume-Uni), Shawn Spangler (USA) et Chris Wight (Royaume-Uni).

Bien sur, si je vous montre quelques photos de cette exposition, c’est que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le travail de ces artistes et que j’ai également beaucoup de plaisir à le partager avec vous!

Ecrit le 21 juillet 2018. Texte et photos © Daniel Margreth.

 

 

« Instants Femmes » de Karine

Le 26 mars 2016, l’émission « Instants Femmes » (Radio Gâtine), animée par Anne Guilbot, a reçu Karine Pigeau que j’ai accompagné pour présenter les photos que j’avais fait d’elle pour l’émission.

Karine a créé en 2009, et anime, une association caritative à Niort « Les enfants papillons » qui vient en aide à des enfants handicapés, en Inde et au Maroc, en leur apportant des soins médicaux et des matériels paramédicaux pour mieux vivre leur handicap.

Les photos représentent l’opposition (ou la complémentarité?) entre les deux mondes dans lequel elle s’épanouit…

_MG_4754_MG_4763_MG_4817

A l’occasion de cette émission, à la demande d’Anne, j’ai lu un de mes poèmes de 2013 « Tournesol »… C’était une première radiophonique!

Vous pouvez écouter toute l’émission: Instant Femmes / Radio Gâtine / Avril 2016
et voir le travail de l’association de Karine: Le blog « Les enfants papillons »

Au fil de l’eau

Exposition

Voilà plusieurs jours que le soleil est de nouveau présent au-dessus de nos têtes et que j’en profite pour reprendre mes balades matinales en bord de Sèvre Niortaise: j’adore partir à pied depuis mon appartement et entamer la promenade par la Cale du Port c’est-à-dire en fait le long du canal de la Sèvre qui débute presqu’ici et se termine près du Moulin de Comporté et de l’écluse qui ferme le canal avant la Sèvre Niortaise proprement dit.
C’est pour moi un moment vraiment agréable de laisser vagabonder mon esprit et mon attention tout en longeant un paysage romantique à souhait et bucolique à quelques minutes du centre ville… Je vais essayer de vous le faire partager!

 Vous commencerez par le quai de Belle-Ile et ainsi observer le canal  dans sa longueur après avoir visionné l’avancée des travaux sur le chantier des anciennes Usines Boinot dont la phase terminale du pavage est presque terminée.
Le niveau des eaux est fort bas et laisse apparaitre un volume important de végétation aquatique envahissante (les jussies et les renoncules) qui font l’objet d’un plan de gestion depuis 1999.
Un peu plus lion, un couple de cygnes habitués à circuler dans le canal et que vous apercevrez souvent lors de cette balade.
Ici, les « jardins solidaires » avec actuellement des épouvantails qui sont de véritables œuvres d’art! Les jardiniers ont mis autant leur savoir faire et leur créativité dans leurs sculptures que dans leurs cultures potagères…
Plus loin l’écluse permet de retrouver la Sèvre Niortaise et ses rives bucoliques que vous pouvez suivre jusqu’à Magné et même encore plus loin si vous êtes courageux…

Après avoir flâner entre les chutes d’eau du barrage sur la Sèvre, la passerelle qui mène à un chemin qui peut vous conduire jusqu’au club d’aviron et l’écluse, sans oublier d’observer avec malice les cerises encore vertes mais pleines de promesses, vous traverserez le canal pour un retour par le quai Maurice Métayer en apercevant tout d’abord un haut lieu des saveurs gourmandes niortaises, le restaurant La Parenthèse, dont je vous parlerai dans un autre billet!
Une cane colvert peu farouche vous observera peut-être crânement depuis le bord de l’écluse: on peut observer sans difficultés aussi de nombreuses gallinules (poule d’eau), de nombreux canards colvert, des cygnes et quelques hérons
Sur le quai, deux maisons du début du 20ième siècle portent des noms évocateurs, La Piscine et Les Palmiers, qui vous feront imaginer des moments joyeux et désinvoltes si utiles en ces moments de crispations sociales importantes…
Après avoir remonté tout le quai, vous filerez par le boulevard Main, la rue Baugier et la rue de Bessac jusqu’au parking du même nom et vous rejoindrez le petit chemin (ancien parcours sportif) en bordure du parc du Pré Leroy que vous traverserez au droit de la piscine et du Skate Parc pour revenir en empruntant la passerelle et le jardin public vers le quai de la Regratterie.
Au passage vous aurez une belle vue sur l’église St André, vous découvrirez quelques peupliers en cours d’abattage, victime du pourridié, maladie cryptogamique mortelle qui s’attaque aux racines, et encore des paysages bucoliques à deux pas du centre-ville!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Texte et Photos © Daniel Margreth.