Archives du mot-clé Poésie

Notre rencontre

Comme le temps qui passe lentement,
Tu inscris ta présence à mes côtés
Avec la détermination sans bruit
De ton amour et de tes doux baisers.

Depuis le début de notre rencontre,
La beauté infinie de nos regards,
La douceur native de nos plaisirs
Et la connivence de nos pensées
Nous emplissent d’une joie instinctive.

Entourés par le tumulte du monde,
Nous avons conçu des moments de paix
Où nos esprits et nos corps peuvent jouir
D’une tendresse complice et sereine.

Notre rencontre, c’est tout simplement
Le chant d’un oiseau porté par le vent,
La couleur d’un soleil couchant d’été,
Un inattendu instant de bonheur.

Ecrit le 7 juin 2018. Texte et photo © Daniel Margreth.

 

La vision

_MG_2296

La vision était floue dans ma mémoire.
Elle était tantôt verte, tantôt blanche,
Entremêlée de lignes qui s’enfuyaient
Au milieu de la blancheur des neurones.

Ainsi ma vie filait à toute allure,
Son funeste destin final en vue,
Malgré mes belles pensées amoureuses
Et ma volonté de te suivre encore.

Tes yeux et ta bouche m’encourageaient
A dompter le temps qui s’enfuyait toujours.
Et dans la nuit nos doigts mêlés tentaient
De ne retenir que notre présence…

Je sentais bien la vision s’estomper
En un cruel moment de lucidité,
Mais la douceur de l’amour avec toi
M’entraînait sur la route vagabonde.

Ecrit le 25 mai 2018. Texte et photographie © Daniel Margreth.

L’étang de la Châterie

IMG_0989

J’étais là devant l’étang de la Châterie,
Seul à observer le silence permanent,
Celui qui fait défaut souvent aux citadins,
Et je percevais en cet instant immobile
Mon immense joie du spectacle ordinaire
D’une nature respectée et silencieuse.
Et bien que l’envie de rester en cet endroit
Pour profiter du moment était forte en moi,
Je m’éloignais à pas petits et délicats
De peur de perturber ce si bel équilibre.

Photo prise le 18 avril 2018 près de Mézières-sous-Lavardin (Sarthe).
Texte et photo ©Daniel Margreth.

 

Le Chemin ombragé

IMG_0993

Sur le chemin de mes pensées,
Mêlé d’ombres et de lumières,
Si je percevais ton visage
Epanoui et encourageant,
Je mesurai également
Les fêlures de mon grand âge.
Tes yeux et ton sourire espiègle
Finirent d’anéantir mes craintes.

Photo prise le 18 avril 2018 près de Mézières-sous-Lavardin (Sarthe).
Texte et photo © Daniel Margreth.

Elle souriait

Le soleil brillait dans ses yeux
Plus fort, plus haut, plus beau, si beau…
Je ne voyais que son éclat
Comme un diamant dans son écrin.

Son reflet dans le miroir d’eau
De la rivière bienveillante
Portait sa beauté naturelle
Doucement d’une rive à l’autre.

Je n’apercevais que les fleurs
multicolores dans les prés
Qui dansaient tout autour de nous
Une farandole émouvante.

Elle souriait, me regardait:
J’étais agrippé par son charme
Qui nous entraînait hardiment
Dans les arcanes de l’amour.

Texte écrit le 9 novembre 2017. Texte et photo © Daniel Margreth. 

L’évidente surprise

Il y avait l’étonnement
Dans nos sourires et nos yeux,
Comme une évidente surprise.

Il y avait ma voix bavarde
Fluide et pressée comme toujours
Quand mon cœur lâche ma raison.

Il y avait ta gentillesse,
Ta tête charmeuse et penchée,
Ta parole douce et posée.

Nos yeux se questionnaient l’un l’autre
Sur l’indicible sentiment
Qui envahissait nos deux cœurs.

Soudain les barrières cédèrent
Nous laissant seuls dans le fracas
De nos sentiments exposés…

Dans le tourbillon bleu du ciel
D’étranges angelots coquins
Nous emportaient vers le désir!

Texte écrit le 30 octobre 2017. Texte et photos © Daniel Margreth.

Destin

La rencontre était improbable
Sous la torpeur illégitime
D’une fin d’été solitaire.

Le temps passait imperturbable
Sans aucune pensée intime
Ni démangeaison libertaire.

Soumis par son renoncement
Blasé, aveugle volontaire,
On pouvait croiser son absence.

Eternel recommencement,
Cette spirale tributaire
Était stérile par essence.

Pourtant un ange libertin
Réveilla d’un frisson sensuel
Cette ivresse longtemps oubliée.

Il ouvrit ses yeux diablotins,
Aperçut l’indécent rituel
Et son destin réconciliés.

Il savait qu’il tendrait les bras,
A la douceur de son regard,
Accomplissant l’œuvre charnelle…

Ecrit le 14 septembre 2017.
Texte et Photo © Daniel Margreth.