L’évidente surprise

Il y avait l’étonnement
Dans nos sourires et nos yeux,
Comme une évidente surprise.

Il y avait ma voix bavarde
Fluide et pressée comme toujours
Quand mon cœur lâche ma raison.

Il y avait ta gentillesse,
Ta tête charmeuse et penchée,
Ta parole douce et posée.

Nos yeux se questionnaient l’un l’autre
Sur l’indicible sentiment
Qui envahissait nos deux cœurs.

Soudain les barrières cédèrent
Nous laissant seuls dans le fracas
De nos sentiments exposés…

Dans le tourbillon bleu du ciel
D’étranges angelots coquins
Nous emportaient vers le désir!

Texte écrit le 30 octobre 2017. Texte et photos © Daniel Margreth.

3 réflexions au sujet de « L’évidente surprise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s