Archives du mot-clé Expos

Visite à « La Demeure du Chaos »

Voilà déjà un certain temps que je souhaitais visiter ce Musée d’art contemporain situé le long de la Saône au Nord de Lyon, précisément à  St-Romain-au-Mont-d’Or.

Thierry Ehrmann, artiste sculpteur-plasticien, conçois et créé en 1999 le Musée en le concevant comme une œuvre d’art monumentale en soi, à ciel ouvert et servant de réceptacles à plus de 5400 œuvres d’art d’une douzaine d’artistes… De renommée internationale, ce lieu d’art très fréquenté (environ 120000 visiteurs par an!) est aussi une vision de la société, marginale, rebelle et hors des normes, une image à la fois pleine de vie et remplie de la noirceur du monde. Et comme le dit Thierry Ehrmann: « Il existe un autre monde mais celui-ci est déjà dans la Demeure du Chaos. »

Je vous propose donc de découvrir ce lieu avec quelques photos…

J’espère que vous aurez l’envie de visiter à votre tour ce musée à ciel ouvert.

Visite effectuée le 07 juillet 2018, texte et photos © Daniel Margreth

Expo « Sans les mains! »

De passage à Limoges début juillet, j’en ai profité pour aller faire un tour à l’exposition intitulé Sans les mains! de la Fondation d’Entreprise BERNARDAUD. Cette expo se tient du 15 juin 2018 au 30 mars 2019, cela vous laisse le temps de vous y rendre…

Cette année, comme le dit le titre de l’expo, il s’agit de montrer le travail d’artistes contemporains ayant recours à des procédés numériques avec l’utilisation de l’impression 3D et/ou la photogrammétrie (procédé d’enregistrement de l’image d’un objet par assemblage de photos prises sous différents angles autour de l’objet).

Les œuvres présentées sont le fruit du travail des artistes suivants: Dylan Beck (USA), Bryan Czibesz (USA), Michael Eden (Royaume-Uni), Emerging Objects (USA), Jennifer Gray (Royaume-Uni), Flemming Tvede Hansen (Danemark), Del Harrow (USA), Olivier van Herpt (Pays-Bas), Toshiya Masuda (Japon), Megumi Naitoh (Japon), John Rainey (Royaume-Uni), Shawn Spangler (USA) et Chris Wight (Royaume-Uni).

Bien sur, si je vous montre quelques photos de cette exposition, c’est que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le travail de ces artistes et que j’ai également beaucoup de plaisir à le partager avec vous!

Ecrit le 21 juillet 2018. Texte et photos © Daniel Margreth.

 

 

Expo aux Rencontres Accès Libre

Du 13 au 20 mai 2017, à l’occasion des Rencontres Accès Libre qui permet au grand public et aux différents intervenants sur la problématique du handicap et de sa place dans la cité de se rencontrer et d’en discuter, la mairie de Niort (79) m’avait demandé d’exposer une série de photos que j’avais fait sur le thème « féminité et handicap » en 2016.
Ce sont quelques photos de l’installation de cette expo que je vous propose ci-dessous.

Texte et photos © Daniel Margreth.

L’art au féminin / Mairie de Niort.

L’art au féminin, c’était une bien belle idée de la mairie de Niort, mais voilà que l’expo crée la polémique…

DSCN3362

Cette expo qui se déroulait du 26 au 29 avril (alors que le 29 avril 1945, les femmes votaient pour la première fois en France) dans le cadre d’un évènement de la ville de Niort sur le thème de la représentation et de la place de la femme dans l’univers de l’art avec la participation d’artistes plasticiens (Julie Galiay, artiste peintre de Royan et Franck Ayroles, sculpteur ),  une lecture de Camille Claudel par l’association Impulsions Femmes (qui milite pour l’égalité femmes/hommes) , une présentation de l’évolution de la condition de la femme en tant qu’artiste par Daniel Courant et l’intervention de  Martine Lacas, docteur en histoire et théorie de l’art.

Exposition

C’est le choix du contenu de l’expo qui semble bien être particulièrement « décalé » par rapport à l’objectif global de l’évènement… En effet la présentation d’œuvres artistiques, dont chacun jugera de la qualité en fonction de son intime conviction, nous propose une vision particulière de la femme, morcelée et très sexualisée.

ExpositionLes artistes embarqués dans cette galère se défendent de l’absence de message de leurs œuvres mais celles-ci viennent heurter les féministes présentes au vernissage ainsi que tous ceux qui militent contre le sexisme ou soutiennent ce combat.

Exposition

En tout cas, il faut retenir de ce couac que les bonnes intentions ne sont pas suffisantes, et que tout choix culturel est politique!

Texte et Photos © Daniel Margreth.