Les jardins du Château de Chenonceau

18 septembre 2020.

Situé à Chenonceaux dans le département d’Indre et Loire, le château de Chenonceau a été construit au XVI ème siècle, avec les conseils avisés de son épouse Katherine Briçonnet par Thomas Bohier, Contrôleur général des Finances de François 1er. Le château fort du XIV ème siècle et son moulin ont été rasés, seul le donjon, la Tour des Marques, a été conservé et transformé dans le goût Renaissance… Le château remarquable construit sur les piles de l’ancien moulin et le pont qui enjambe le Cher, les appartements des « Dames du château » et ses jardins qui offrent un décor de rêve offrent aux visiteurs un voyage extraordinaire dans le monde de la Renaissance…

Dans ce troisième et dernier volet, je vous fais découvrir quelques jardins et espaces verts du château de Chenonceau…

Le Parterre de Diane de Poitiers

La structure de ce parterre de 12 000 m2 est inchangée depuis sa création par Diane de Poitiers, en revanche son dessin actuel est d’Achille Duchêne (1866-1947). Plus d’une centaine d’hibiscus sur tiges y fleurissent en été. Tout autour du parterre, des rosiers grimpants Iceberg habillent les murs qui soutiennent les terrasses.


Le Jardin Catherine de Médicis

Plus « intime » (5 500 m2), ce jardin donne sur l’eau et sur le parc. Ses allées permettent une magnifique vue sur la façade ouest du château. Il est composé de cinq panneaux engazonnés qui entourent un élégant bassin circulaire ponctué de boules de buis. Rosiers tiges et cordons de lavandes, taillées basses et arrondies, forment un dessin harmonieux.


Le Bâtiment des Dômes

Construit par Catherine de Médicis, ce bâtiment à la toiture « à l’impériale » abrite l’Apothicairerie de la Reine et la Cave des Dômes. C’est également le lieu ombragé idéal pour prendre une pause afin de déjeuner ou de se désaltérer.


Le Parc de Francueil

En 1733, le fermier général Dupin acquiert la propriété du château. Son épouse Louise Dupin y tient salon où défilent toutes les célébrités de l’époque dont notamment Jean-Jacques Rousseau. Ces écrits jamais publiés (Encyclopédie du deuxième sexe) inspirera sa fille Aurore Dupin, plus connue sous le nom de Georges Sand.
La tombe de Louise Dupin (1706-1799) se trouve dans le Parc de Francueil accessible par la porte au fond de La Galerie du château. A noter que juste à droite de cette tombe, se trouve une butte: on y découvre une glacière, fosse chapeautée par un ouvrage maçonné lui-même recouvert d’un monticule de terre, qui malheureusement n’est ni entretenue ni mise en valeur.


Le Parc de Civray et la Grande Allée

Pour finir votre visite et si il vous reste de l’énergie, n’hésitez pas à flâner un moment sous les ombrages du parc de Civray, qui longe en partie le Jardin de Catherine de Médicis, et à goûter quelques instants de calme pour oublier la foule que vous avez croisé tout au long de votre journée.
Avant de partir, vous pouvez jeter un dernier regard au château et franchir ensuite la Grande Allée ombragée qui vous ramène hors du site et au parking.

Photo Copyright Daniel Margreth.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Photo-Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s