Depuis l’estran

30 septembre 2020.

Ils bravent le temps du haut de la falaise

et ils imaginent serein leur futur destin

en l’observant depuis plusieurs décennies

ils n’en éprouvent pourtant aucune crainte

à quoi bon avoir peur

de l’inéluctable temporalité

de leur apparence actuelle

leur beauté aérienne depuis un moment

sera certainement très différente demain

dans le tourbillon incessant des vagues

et finalement fracassés sur les rochers

ils seront tout aussi radieux

dans la chaîne infinie de la nature

que nos yeux admirent depuis l’estran


Texte et photos Copyright Daniel Margreth.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Photo-Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s