Les lumières imaginaires

14 août 2022.

mon cœur chavire
attiré par le reflet de lucioles blafardes
sur le lac de mon innocence
les pensées fantasques
des charlatans de l’amour
gambergent devant mes yeux éblouis
l’existence hypothétique
des câlins monastiques
s’évanouit au fond des lits précaires
il est impossible d’extirper
de mon cerveau extravagant
la chasuble décrépie mais brodée d’or
il faut me mettre en déroute
avant que l’élévation divine
ne s’écroule au milieu des nuages apeurés
la vierge promise de cinéma
aussi éphémère que la pluie
n’est plus qu’une épave intersidérale
il me reste alors quidam quiet
que les lumières imaginaires
pour disserter sur ce sombre passé

Texte copyright Daniel Margreth.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Photo-Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s