Les démons abandonnés

C’est comme un passage entre deux murs temporels
Les yeux rivés sur cet horizon éphémère
Je vois le corps obscurci de tous mes désirs
Qui fuit si familier et pourtant si lointain…

Dans ce couloir étroit mes pensées qui cheminent
Se referment peu à peu et forment la ligne
Imaginaire qui brise mon cœur fragile
Terrassé par tous les démons abandonnés…

Ecrit le 5 septembre 2019. Texte et Photo Copyright Daniel Margreth.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s