Les fossoyeurs seront jugés…

18 décembre 2019.

Le temps n’est plus à l’explication sémantique sur la réforme de la retraite à points du gouvernement Philippe et de Macron. Il faut appeler les choses par leur nom, il s’agit pour eux de détruire les acquis sociaux qui fondent en eux-même le cœur du contrat social d’après-guerre entre les générations, la solidarité, au profit de l’idéologie de l’ultralibéralisme économique, chacun pour soi, au travers de placements financiers et d’assurances comme nouvelle base du financement de sa propre retraite sans se préoccuper de celle de son voisin. Macron et Philippe sont les fossoyeurs de notre système de retraite.

Tout le monde comprend qu’il y a une différence entre un calcul de pension sur les 25 meilleures années et un calcul sur une carrière complète qui intégrera donc par définition environ les 20 années les moins rémunératrices. Les mathématiques ne font pas de politique et le résultat sera forcément inférieur à la situation actuelle sauf si vous avez eu toute votre carrière le même revenu, celui de votre première paie, ce que je ne souhaite à personne.

La baisse des pensions à venir ouvre la voie aux société d’assurance et aux banques qui pourront donc proposer aux futurs retraités des classes moyennes, des CSP+ et des cadres des financements privés de retraites complémentaires sous forme de placements appuyés sur la valeur d’actions d’entreprises ou de banque, en un mot des produits financiers absolument sans rendement garanti mais avec lesquels ils pourront gagnés de juteux profits …

Laurent Berger (CFDT) et laurent Escure (UNSA) le savent aussi bien que vous. Alors pourquoi semblent-t-ils s’en accommoder et préférer discuter presque uniquement de l’âge pivot?

En fait, pour détourner notre attention de cet aspect financier absolument révoltant, ils jouent le rôle des négociateurs auprès du gouvernement pour améliorer le système proposé à la marge et faire passer la pilule aidé en cela par la plupart des médias qui sont à la solde de leurs employeurs c’est-à-dire les grandes société du CAC 40 et les banques, celles là mêmes qui tireront le plus grand profit de cette réforme.

Laurent Berger et Laurent Escure sont les complices des fossoyeurs de notre système de retraite de leur plein gré. Ils trahissent le mouvement de grève actuel et travaillent uniquement pour des intérêts boutiquiers et des calculs infamants concernant la représentativité de leurs syndicats et des subsides financières que cela leur permettra d’obtenir de l’Etat.

Si Jean-Paul Delevoye est un escroc servile au service des intérêts financiers des tenants de l’ultralibéralisme et de la dictature de l’argent roi, Laurent Berger et Laurent Escure en sont la version plus discrète mais autant responsable et servile.

Dénonçons leurs manœuvres par notre mobilisation sans faille et gardons le cap. Il faut que le gouvernement supprime son projet de réforme : nous devons et nous pouvons tous ensemble y parvenir par la grève générale reconductible.

Ainsi les fossoyeurs et leurs complices seront jugés par l’histoire que nous écrivons depuis le 5 décembre…

Chronique Copyright Daniel Margreth.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Une réflexion au sujet de « Les fossoyeurs seront jugés… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s