Covid-19: la catastrophe sanitaire arrive.

20 mars 2020.

Mi-février, suite aux premiers cas en France de Covid-19, j’ai décidé de suivre la progression de l’épidémie pour me faire une idée des risques de propagation dans notre pays. Le 24 février j’ai construit une modélisation statistique (c’était mon métier jusqu’en 2010) à partir de l’observation des éléments statistiques chinois sur leur épidémie.

Depuis cette date, tous les jours, je reporte dans un fichier Excel les données fournies par Santé Publique France: nombre de cas confirmés par test, nombre de cas graves (placement en réanimation) et nombre de décès.

Tous les jours je suis inquiet de voir que nous sommes sur la tendance modélisée car cette tendance nous conduit inexorablement à la catastrophe sanitaire que nos responsables politiques proclament vouloir éviter. Par soucis de ne pas rajouter de stress à quiconque, j’ai gardé ces données pour moi, mais maintenant je ne peux plus le faire…

J’ai envie de crier mon désarroi devant la catastrophe sanitaire qui arrive et les discours des responsables politiques qui accusent les français d’être irresponsables en ne respectant pas le confinement. Les responsables politiques ont été dans le déni pendant de trop longues semaines et depuis quelques jours ils ont fait une série de zig-zag qui a semé le doute chez certains et la panique chez d’autres. Ils ont privilégié les aspects financiers de la crise pour sauver les résultats des entreprises au détriment de la santé des salariés allant même jusqu’à proposer aujourd’hui une prime de 1000 euros à ceux qui iraient risquer leur vie (et ceux de leur entourage) en travaillant dans des secteurs sans urgence comme le bâtiment par exemple…

Alors que nous sommes au 4ème jour de confinement (pas tout-à-fait total), voici les courbes que je tiens depuis 3 semaines et que tout responsable politique avait à sa disposition: il suffisait d’observer ce qui se passait en Chine et plus récemment en Italie.

Le premier tableau ci-dessous indique le nombre total de cas avérés (histogramme orange) en regard du nombre de cas prévisionnel (courbe en bleu) en fonction du jour depuis le début de l’observation. Hier nous étions le 19/03 soit le jour 21. La courbe modélisée prévoyait 13657 cas de Covid-19 alors que le chiffre officiel donné par Santé Publique France a été de 10995 soit nettement moins. Pourquoi?

Parce que depuis lundi nous sommes passés en phase 3 de l’épidémie et les tests de contamination au Covid-19 ne sont plus fait systématiquement devant l’ampleur du nombre de cas. Jusqu’à cette date d’ailleurs le nombre de cas indiqué correspondait parfaitement au nombre de cas prévus…

Ce tableau a moins d’intérêt en phase 3 qu’il en avait en phase 1 et 2. Néanmoins il permet de percevoir la tendance générale (accélération, pondération ou baisse de l’épidémie). Nous sommes toujours dans une phase d’accélération.
En l’absence d’un confinement général et total d’au moins 6 à 8 semaines, la courbe continuera de s’envoler avec un doublement des nouveaux cas tous les 3 jours…
Cela laisse prévoir plus de 300000 cas au 02/04/2020 !

Le second tableau ci-dessous indique le nombre des cas graves avérés en réanimation (histogramme rouge) en regard de la courbe prévisionnelle (courbe en bleu).

Contrairement au tableau précédent le nombre réel des cas graves est supérieur à la courbe prévisionnelle depuis lundi… Le calcul de cette courbe s’appuyant sur les nombres de cas réels qui sont, depuis cette date, sous estimés par les Autorités de Santé comme je vous l’ai dit plus haut, explique cette situation…

Il faut donc s’attendre à une vague importante de cas graves (détresse respiratoire) nécessitant la mise des patients en réanimation sous aide respiratoire. A noter que les capacités actuelles des hôpitaux français sont entre 5000 et 10000 lits disponibles suivant les sources.
Ces chiffres seront respectivement atteints les 26 (jour 28) et 29 mars (jour 31)!

Le dernier tableau ci-dessous indique le nombre des décès constatés (histogramme rouge) en regard de la courbe prévisionnelle (courbe en bleu). Comme pour le précédent la réalité est plus grave que le prévisionnel et pour les mêmes raisons…

On peut atteindre 1341 décès au 26 mars (jour 28) et 2676 décès au 29 mars (jour 31) !

Ces chiffres effrayants ne peuvent plus être amoindris malheureusement car le délai de latence entre les mesures prises et les effets sont probablement de 14 à 21 jours à cause de la forte contagion de ce virus: il est contagieux dès le premier jour de la contamination alors que les symptômes n’apparaissent qu’entre 3 à 14 jours après celle-ci laissant au sujets contaminés le temps de propager tranquillement le virus sans parler des contaminés asymptomatiques…

Par contre il est toujours temps de mettre en place un confinement général et total (sauf l’activité strictement nécessaire pour assurer les besoins sanitaires et la vie quotidienne) pour éviter que cela ne soit pire.

RESTEZ CHEZ VOUS doit être le mot d’ordre général!

Chronique Copyright Daniel Margreth.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s