Grande Rue et quelques piliers

21 mai 2020.
Un certain nombre de piliers remarquables attirent l’œil des touristes dans la Cité Plantagenêt. Jadis, lorsque les rues n’avaient pas encore de nom, ils servaient de point de repère… Les piliers corniers et les pans de bois étaient peints de couleurs vives aux périodes Médiévale et Renaissance.

Le pilier rouge
De la première moitié du XVIème, il se trouve au pied d’une magnifique maison à pans de bois avec des étages à encorbellement.

Le pilier vert
Presqu’en face du pilier rouge. Au pied d’une vaste demeure qui se distingue par un pilier cornier du XVIe siècle, à pans coupés ornementés de motifs géométriques sculptés.

Le pilier de l’écrevisse ou du singe?
Il se situe à l’angle de la rue de l’écrevisse. Nommé ainsi à cause de l’écrevisse scuplté sur un coté du chapiteau alors que sur un autre côté c’est un singe que l’on peut voir… Le mystère reste entier…

Le pilier aux clefs
Il est situé au rez de chaussé d’une maison d’angle à pans de bois qui date du début du XVIème siècle. Les étages sont en encorbellement. Il comporte des clefs sculptées dans la pierre, ce qui a donné son nom à la maison.

Il y a 7 piliers corniers dans la Cité Plantagenêt… Peut-être que je vous montrerai les 3 derniers à l’occasion…

Texte et photos Copyright Daniel Margreth.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Photo-Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Une réflexion au sujet de « Grande Rue et quelques piliers »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s