L’œil

11 juillet 2020.

L’œil était fixe

il me regardait
sans aucune gêne
sans sourcillement

L’œil était fixe

il ne bougeait pas
la tête hautaine
le regard lointain

L’œil était fixe

je ne percevais
aucune émotion
aucune tristesse

L’œil était fixe

son immobilité
m’interrogeait
et m’attristait

L’œil était fixe

comment savoir
ce qui se passait
dans sa pensée

L’œil était fixe

il ne parlait pas
il ne parlait plus
les mots oubliés

L’œil était fixe

des sons lancinants
s’aventuraient parfois
hors de sa bouche

L’œil était fixe

mon père immobile
me fixait maintenant
sans dire le moindre mot
depuis quelques semaines
enfermé dans un silence
qui puait l’indécence
de sa fin de vie.

Texte Copyright Daniel Margreth.


Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Photo-Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s