Partir

23 novembre 2020.

Partir

avec l’idée de quitter son port d’attache

sans se retourner de peur de renoncer

partir

de nulle part et sans destination précise

sans rien préméditer ni rien espérer

partir

et se laisser glisser vers l’horizon blanc

sans espoir insensé dans la nuit noire

partir

avec les yeux desséchés de solitude

et les cernes des mauvaises nuits

partir

comme un songe d’enfant qui rêve

sans jamais lever les paupières.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Photo-Reportages, Chroniques, Art et Culture.

2 réflexions au sujet de « Partir »

  1. « partir
    comme un songe d’enfant qui rêve… »
    suis touchée par ce beau texte, merci!

    Peut-être l’émotion décuplée car je suis entrain d’écouter
    F. CHOPIN:Concerto no.2 op.21 – II Larghetto – Krystian ZIMERMAN (1999 pianist and conductor)

    Aimé par 2 personnes

  2. Une décision courageuse aujourd’hui…car pour partir vraiment…il faut aller de plus en plus loin. Mais l’important c’est de ne plus penser à rentrer sans doute…ce qui fait de ton partir un rêve à jamais.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s