Tu peux me dire

8 novembre 2021.

Tu peux me dire que tu pleures

je pleure aussi

de l’innocence étranglée

à l’instant où tout a basculé

Tu peux me dire que tu es seul

je suis seul aussi

dans ce monde si vaste et si étriqué

où tous se cachent visages masqués

Tu peux me dire que tu es triste

je suis triste aussi

de la souffrance qui étrangle

et des yeux qui se détournent

Tu peux me dire que tu souffres

je souffre aussi

de l’absence permanente de l’amour

de la chaleur humaine insaisissable

Tu peux me dire que tu as peur

j’ai peur aussi

de l’éternelle trahison de l’amour

du bruit des talons qui s’éloignent

Texte Copyright Daniel Margreth.

Daniel Margreth

Jour et Nuit. Des nouvelles d'ici et d'ailleurs. Photo-Reportages, Chroniques, Art et Culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s